Des perles de nuit

Miracle

« Le prénom du poème
Que je vais vous dire
Est ‘miracle’.

Je crache des perles de nuit
En arabesque.

Les remémorations phosphorescentes
Tapissent les coins de mon crâne
Noir.

J’aperçois d’ici,
Même si je lui tourne le dos,  
La mer et les vagues.

Le soleil tape mes tempes
Béni, ce réel à moi donné.

Il nous reste tout,
Il nous reste nos visages
Taches d’ombre, ciel

Il nous reste tout,
Il nous reste nos visages. »

Pierre Lamour

« The desert is growing »

Hannah Arendt

KONSTENS EGENVÄRDE ÄR ABSOLUT

Kulturhuset Leoparden

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :